Menu

Tablez sur le tableur, les tables ou tableaux


Le logiciel le plus utilisé au monde, moi y'en a vouloir compter mes sous !

Le tableur vu par Muchmuch

– C'est un logiciel qui rend bien des services c'est sûr, enfin à ce qu'on dit.
Parce que des fois pour un petit truc à faire, je me demande si c'est bien la
peine d'avoir ce gros machin.

– C'est une grosse calculatrice évoluée. Avec une calculatrice classique, tu donnes les nombres, et demande le résultat. Avec le tableur, tu donnes les nombres, et demande le résultat.

– Euh ! Elle est où la différence ?

– Ben avec le tableur tu peux changer les nombres et il refait les calculs tout seul, c'est magique ! Tu peux réaliser des tonnes d'opérations différentes.

– D'autres choses ?

– Oui, tu peux faire des tableaux avec du texte, des nombres, des dates et mettre plein de couleurs, réaliser de beaux graphiques, imprimer ton travail, trier et filtrer tes tableaux, mettre des images, faire des dessins, et d'après le collègue, tout un tas d'autres choses.

– Et tu fais tout cela Muchmuch ?

– Oh ! Non, moi j'écris les chiffres dans mon tableau, j'utilise ma vieille calculatrice de bureau, et j'écris le résultat dans mon tableau. Ensuite, je change un peu les couleurs. J'ai souvent aussi besoin d'imprimer mes tableaux pour les collègues.

– Mais que fais-tu quand tes chiffres changent ?

– Ben, je reprend ma calculatrice, je refais mes opérations et je reporte le résultat dans mon tableau, normal quoi !

Le tableur vu par Buzzbee

– Quel est votre vision Monsieur Buzzbee ?

– Le tableur permet de calculer des emprunts, comparer des devis, faire des simulations financières, comparer des budgets, tout ce qu'il faut pour gérer mon entreprise.

– C'est un logiciel qui doit me dire comment gagner de l'argent et où en économiser.

– Et d'ailleurs, Muchmuch, il faudra m'expliquer pourquoi tu as une consommation papier aussi importante que Miss Sessy, alors qu'il est dans ses attributions d'imprimer les rapports de l'entreprise !

Éclairons nos amis

Nos deux amis ont raison. L'un voit l'aspect technique, l'autre le résultat.

L'informatique oscille toujours entre ces deux aspects, l'objectif et la réalisation, le concept et les recettes, le quoi et le comment (le "pour qui" viendra plus tard, quand nous serons grands).

Qu’est ce qu'un tableur (computerized spreadsheet)

À l'origine, un tableur est destiné au traitement automatisé de données comptables et financières.

Spreadsheet, pour tableau. C'est une grande feuille de papier, divisée en lignes et en colonnes, utilisée pour présenter les comptes d’une entreprise.

Feuille de calcul sur papier 19° siècle.

Figure 1 : L'informatique, une révolution pour la finance.

Il permet de fabriquer et de modifier des feuilles de calculs.

Usage du tableur

  • présenter les données sous forme de tableau ;
  • automatiser les calculs ;
  • créer des graphiques ;
  • trier et extraire des informations ;
  • réaliser des analyses.

C'est une feuille

La feuille est une grille.

Un quadrillage, repère de la feuille.

Figure 2 : Une feuille c'est une grille.

Pas n'importe qu'elle grille !

Grille invraisemblable.

Figure 3 : Une grille selon Muchmuch.

Une feuille est composée de lignes

Une feuille de calcul divisée en ligne.

Figure 4 : Une feuille, ce sont des lignes.

Les lignes sont identifiées par un numéro.

Ligne identifiée par un numéro.

Figure 5 : Une ligne, c'est un numéro.

La notion de ligne peut être subjective
Erreur avec une ligne blanche.

Figure 6 : Ligne selon la DDE.

Une feuille possède des colonnes

Une feuille de calcul divisée en colonnes.

Figure 7 : Une feuille, ce sont des colonnes.

Les colonnes sont identifiées par une lettre.

Colonne identifiée par une lettre.

Figure 8 : Une colonne, c'est une lettre.

Parfois la colonne est identifiée par un numéro comme les lignes.

Une feuille est un ensemble de cellules

Intersection d'une ligne et d'une colonne.

Figure 9 : Une cellule de la feuille.

C'est l'intersection entre une ligne et une colonne.

La cellule est identifiée par ses coordonnées :

  • lettre de colonne ;
  • numéro de ligne.

Les coordonnées s'appellent une adresse.

Une feuille de calcul est composée de cellules.

Figure 10 : Une cellule, c'est une adresse.

La cellule conserve l'information

La donnée, information saisie par l'utilisateur, ce fait dans la cellule.

Une cellule avec sa donnée.

Figure 11 : La cellule contient la donnée.

Ne nous trompons pas de feuille et cellule

Photo d'une cellule d'un végétal.

Figure 12 : Une feuille (thym) et une cellule.

La donnée est d'un type spécifique

Les types de données ne sont pas légions. On trouve du texte, des nombres (une date est un nombre en informatique) et des valeurs nulles.

Une cellule avec une donnée typée.

Figure 13 : La donnée est typée.

Une donnée particulière, les formules de calcul

Le tableur permet de réaliser des calculs, c'est tout l'intérêt d'utiliser le tableur.

Une cellule qui reçoit une formule.

Figure 14 : La donnée peut être un calcul.

Les tableaux sont crées dans la feuille

C'est une zone homogène de la feuille, créée par l'utilisateur.

C'est la façon d'agencer les données qui fait le tableau.

C'est un ensemble de cellules conjointes.

Zone délimitée de la feuille qui forme un tableau.

Figure 15 : Un tableau, c'est une zone de la feuille.

Une feuille peut contenir plusieurs tableaux.


Un tableau est aussi appelé une "Plage" ou une "table".


Buzzbee, ne voit pas une plage et une table comme vous et moi !

Photo d'une table à la plage.

Figure 16 : Une table et une plage.

Un tableau est identifié par des titres

Colonnes avec leur titre.

Figure 17 : Tableau avec des titres de colonnes.

Les données sont homogènes

Chaque colonne reçoit le même type de donnée.

Le tableau simple organisation des données.

Figure 18 : Des données organisées en tableau.

Des données en colonnes

En général, les données sont organisées en colonnes.

Tableau présenté sous forme de colonnes.

Figure 19 : Tableau sous forme de colonnes.

Des données en lignes

Plus rarement, les données sont présentées en lignes.

Cette lecture est moins naturelle.

Sur nombre d'anciens tableurs, les colonnes était fixé à 256, ce qui limite le nombre de données.

Chaque ligne reçoit le même type de donnée.

Tableau lecture en ligne.

Figure 20 : Tableau sous forme de lignes.

Une feuille c'est aussi des informations libres

Nous avons souvent besoin de rajouter des éléments en plus des tableaux.

  • des titres ;
  • des calculs ;
  • des informations complémentaires ;
  • d'autres valeurs (pour définir un filtre par exemple) ;
  • etc.
Feuille avec diverses informations.

Figure 21 : Un tableau et des informations libres.

Plusieurs feuilles regroupées forment un classeur

Une feuille peut ne pas suffire pour travailler.

On peut en rajouter ou supprimer selon les besoins.

Plusieurs feuilles groupées qui forment un classeur.

Figure 22 : Le classeur et ses feuilles.


C'est le classeur qui est le fichier et qui sera enregistré.


Navigation par onglets

La navigation se fait à l'aide d'un système à onglets

Un classeur avec ses feuilles et onglets.

Figure 23 : Le classeur et ses onglets.

Les feuilles s’appelle aussi des onglets. Mais les onglets, ne sont pas forcément des feuilles, ils peuvent être des menus. Dans ce dernier cas, ne pas confondre avec l'onglet que vous trouvez au menu.

Des compléments

Tableurs/grapheurs

Un graphique valant mieux qu'un long tableau, les tableurs ont pratiquement dès l'origine intégrés cette fonctionnalité.

Divers graphiques dans une feuille de calcul.

Figure 24 : Un graphique facilite la compréhension.

Les graphiques, pendant longtemps un des freins à l'objectif "zéro papier" ?

Les tris et filtres

Les tris

Fonction de tris.

 

Les tableurs offrent l'opportunité de trier les tableaux.

Cela devient vite indispensable avec un volume important de données.

Les filtres

Fonction de filtres.

Ils permettent de réduire la vision en appliquant des filtres.

  • Cinq meilleurs clients ?
  • Clients de Paris ?
  • Chiffre d’affaire supérieur à 5000,00 € ?

Des outils analytiques et décisionnels

Les tableaux croisés dynamiques (TCD)

Réalise et présente des synthèses des données.

Tableau croisé dynamique.

Figure 25 : Les TCD facilitent l'analyse.

Solveur

Pour répondre à des questions, résoudre des hypothèses :

– Prix unitaire pour un taux de marge de 25,00 % ?

– Volume de ventes pour une commission de 3000,00 € ?

Automatiser

Les tableurs sont fournis avec un système de macro-commandes, plus simplement appelé des "macros".

  • L'utilisateur enregistre les actions qu'il réalise au clavier ou à la souris.
  • Il peut ensuite rejouer cette séquence à volonté.

Langage de programmation

Les tableurs phares sont livrés avec un langage de programmation qui étend le principe de macro-commandes.

C'est en général, une extension du langage Basic.

Un outil imparfait


L’utilisateur progresse par essais et erreurs. La majorité des tableaux contiennent un nombre important de cellules et formules erronées.


Restez informé

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez l'actualité du blog dans votre boite aux lettres.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain. * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.