Menu

Lexique


Petit lexique à usage de nos grands lecteurs

Évolution de l'homme à travers les âges.

Évolution de l'homme à travers les âges.

Homo-buroticus

Évolution de l'homo-sapiens. Il possède la particularité de pouvoir éluder tous les éléments graphiques ou boutons qu'il ne connait pas.
Dans les cas extrèmes, l'homo-buroticus regrettera toujours après-coup d'avoir cliqué sur le bouton "Ok", sans lire le message.
Pourtant il y avait une grosse icône avec une croix rouge qui fait peur à côté de l'alerte !
Alors tu penses, voir un petit carré dans un coin de l'écran !

Message d'erreur critique.

Message d'erreur critique.

Reconnaissons que la plupart du temps, le message n'est pas rédigé dans une langue connue de l'homo-buroticus.

Message d'erreur incompréhensible.

Message d'erreur incompréhensible.

Homo-buroticus a aussi la propriété de savoir qu'il peut faire mieux avec l'outil que ce qu'il fait jours après jours – Ce doit être une commande par là ! –.

Il est friand de graphiques, de présentations. Il entend des mots qui sonnent magiques à ses oreilles, tableaux croisés dynamiques, macros.

L'homme devient homo-buroticus

L'homme devient homo-buroticus

Il devient un expert dans le maniement du [Ctrl] + [C] - [Ctrl] + [V].

Il s'éloigne à l'image des continents de son métier de base.
Qu'il soit comptable, secrétaire, chef d'équipe, il devient bureauticien.

Homo-buroticus doit avoir un coeur solide. Il ne compte plus les fois où il a eu des sueurs froides, combien de fois il a cru qu'il avait fait une grosse bêtise !

Le fortiche en informatique

Là aussi, la sélection naturelle joue son rôle. Il y en a des doués, les "fortiches en informatique" et qui visiblement n'ont rien d'autre à faire de la journée contrairement à la grande majorité qui subit courageusement.

Homo-cerebro

Le gourou des siècles à venir. Celui qui sait qu'il sait et toi pas et te le fais savoir.

Celui qui te sort un patch plus "bug-gay" que le bug qu'il est sensé corrigé et qui te rassure car il prépare déjà le nouveau patch.

Celui qui mets une protection pour protéger la protection qui ne protège plus rien du tout.

Celui qui insidieusement va t'accuser – tu as un trou, tu as une faille. – comme si l'ordinateur et toi ne faisaient qu'un.

Le sauveur, le messie ! Quand Homo-buroticus a des sueurs froides et que par enchantement tout fonctionne à nouveau, il n'est pas loin de lui baiser les mains.

Homo-buroticus a des sentiments mitigés à son égard. Il l'admire, le jalouse, le craint aussi, surtout, il ne le comprend pas et cela peut être justifié.

Lui qui parle de logique à bout de champs, peut parfois avoir des réactions irrationnelles.

Message d'erreur espace libre.

Pas assez d'espace libre pour supprimer. Supprimez des fichiers pour libérer de l'espace.

Plusieurs castes existent

Vous avez Cerebro-soft, spécialisé dans la création de logiciels. Vous trouvez aussi Cerebro-lan, expert dans le réseau, la sécurité. D'autres s'occupent de matériel les Cerebro-hard.

Il n'existe aucune caste intermédiaire entre Homo-buroticus et Homo-cerebro. Aucun système de traduction n'existe entre leur langue respective, ce qui parfois conduit à des échanges surréalistes.

Systématiquement, toutes tentatives de dialogue sera une humiliation pour Homo-buroticus.

Bonjour, que puis-je pour vous ?

- Et bien j’ai un problème avec WordPerfect.
J’étais en train de taper et soudain tout est parti.

- Mmm ! Et à quoi ressemble votre écran à présent ?

- Il est vide ; il se passe rien quand je tape.

- Pouvez-vous bouger le curseur à l’écran ?

- Y a pas de curseur. Je vous ai dit, il se passe rien quand je tape.

- Et bien regardez à l’arrière de votre moniteur et regardez où va la prise de courant. Vous pouvez voir ?

- Non, il fait si sombre.

- Sombre ?

- Oui, le bureau est éteint.

- Et bien allumez la lumière.

- Je ne peux pas, il y a une panne de courant.

- Une panne... Aha ! Voilà la raison. Est-ce que vous avez encore les manuels, les boîtes et l’emballage que vous avez eus avec l’ordinateur ?

- Heu... Oui, c’est dans le placard.

- Bien ! Allez les chercher, débranchez votre système, emballez-le comme c’était quand vous l’avez eu. Et rapportez-le au magasin où vous l’avez acheté.

- Et qu’est-ce que je leur dit ?

- Dites-leur que vous êtes trop con pour posséder un ordinateur.

Homo-sapiens

Personne primaire, qui présente peu d'affinités avec l'informatique.

Deux profils se détachent

Les irréductibles

Plutôt âgés et ruraux voire ouvriers, ils s'adonnent à des plaisirs d'un autre temps souvent proche de la nature (pêche, chasse, jardinage, etc.).

Il sont fortement en voie de disparition.

Gaston Lagaffe paresse.

Homo-sapiens basique en pleine activité.

Remarquez qu'il n'est pas complètement hermétique au progrès.

Les adaptatifs

Ils ne sont pas réfractaires à l'outil et l'utilisent de manière ultra-basique (consulter ses mails, cliquer sur un bouton). Malgré qu'ils soient peu familier de l'outil, ils sont les plus friands de nouvelles technologies.
Dans ce cas, l'informatique n'a pour seul objectif que d'afficher sa réussite sociale.

Il sont souvent cadres supérieurs, dirigeants ou en profession libérale.

Pour eux, l'informatique doit tout faire en cliquant sur un bouton.
Ce sont ceux qui demandent des choses irréalistes à Homo-buroticus de préférence depuis le bord de leur piscine.

Photo homo-sapiens adaptatif.

Homo-sapiens et l'informatique.

Avec l'évolution des technologies, une grande partie de cette population se transforme en un nouveau genre l'Homo-communicus, voire pour les plus pervertis en Homo-connecticus.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain. * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.