Menu

Protagonistes


Casting

En programmation, c'est un principe de conversion d'une valeur d'un type de donnée en un autre type (ex : nombre vers texte).

Participants à nos reportages

Toutes les situations de détresse évoquées, sont le reflet de mes pérégrinations dans les entreprises lors de mes missions de formations ou développements.

Les noms sont fictifs, car il y aurait trop de personnes à évoquer.

Muchmuch

Muchmuch à fond sur son ordinateur.

Muchmuch (prononcez "tou mutch" de l'Anglais "to much") est de l'espèce "Homo-buroticus".

Étant issu du croisement entre un fut de vieux malt écossais et un petit rosé des "côtes de Provence", vous remarquez ma maîtrise parfaite de l'Anglais.

Il est consciencieux, et cherche toujours à faire de son mieux. Mais il faut avouer que souvent c'est au prix d'une véritable torture et de grandes phases de découragements ou crises de nerfs.

Homo-bureauticus est mail dépendant

Homo-bureauticus est "mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-pour-demander-si-il-mange-à-la-cantine-à-midi-parceque-il-a-oublié-de-lui-poser-la-question-à-la-pause-du-matin-comme-tout-les-jours".

Ce langage élaboré appelle toujours la même réponse très codifiée.
"mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-pour-répondre-par-l'affirmative-et-demander-à-son-tour-si-il-mange-à-la-cantine-a-midi".

Cet échange n'a de sens sans une troisième crise aigüe qui prend invariablement la même forme (le langage doit rester sommaire et banalisé pour des gains évidents de productivité).
"mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-pour-répondre-par-l'affirmative-et-demander-si-ils-mangent-ensemble".

Il est de bon ton de répondre par un nouveau et dernier mail qui clos la conversation.
"mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-pour-répondre-que-c'est-pas-possible-je-déjeune-avec-Miss Sessy".

La crise de Muchmuch cesse ici par un dernier mail, convenu (mais visiblement mal maîtrisé par Muchmuch).
"mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-pour-répondre-Ah !-Euh !-Bon !-Ok !-la-prochaine-fois-peut-être".

À d'autres moments de la journée, cette crise peut mutée vers des formes plus exotiques. Muchmuch est adepte du "spam amical".
"mail-au-collègue-du-bureau-à-5-mètres-en-face-Waouh-tu-as-vu-ces-boops !".
À ce stade, la crise peut ne plus être maîtrisée, et si l'on n'y prend garde, se propager à l'étage.

Buzzbee

Buzzbee et son ordinateur.

Buzzbee (prononcez beuse bi) n'y connait rien à l'informatique et cela ne l'intéresse pas. Lui ce qu'il aime ce sont les chiffres, tirer des plans sur la comète, voir son chiffre d'affaire gonflé. C'est un homo-sapiens de base.

Lui, il n'a pas de temps à perdre, et ce n'est pas son job. Lui il s'occupe de choses importantes et de déjeuners d'affaires.

Lui, ce qu'il veut, c'est cliquer sur un bouton, et que tout ses souhaits se réalisent sous ses yeux blasés.

Pour lui, l'informatique doit tout faire comme ça, sur un claquement de doigts.

Il est un ardent défenseur de l'adage "Ce que je demande ce matin pour cette après-midi, Muchmuch aurait dû l'anticiper la veille, et réalisé avant-hier.

Heureusement que Buzzbee n'y connait rien, cela permet à Muchmuch de biaiser en prétextant que sa demande est irréalisable (lui-même, d'ailleurs, n'a aucun idée si cela l'est ou pas).
Malheureusement, cela marche rarement.

Il n'est pas très présent, mais toujours là, à croire que les murs ont mis leurs oreilles à son service.

Miss Sessy

Photo de Miss Sessy.

Le printemps même en hiver. Muchmuch a un petit faible pour ce joli minois (je suis sûr que vous aussi, messieurs !) qu'aucune contrariété ne semble affecté.

Toujours pimpante, le sourire éclatant comme une marguerite au printemps, elle fait l'unanimité dans le service pour sa bonne humeur, son professionnalisme, sa transparence.

Elle est la seule chose que regrette Muchmuch quand il retourne le soir rejoindre sa petite famille, pourtant, bien souvent Muchmuch est énervé par sa popularité qui lui fait de l'ombre.

Muchmuch n'arrive pas à concevoir que Miss Sessy pourrait être elle-aussi une Homo-buroticus.

Parfois Muchmuch croit en ses chances, plus souvent, il se sent ignoré.

Le collègue

Collègues de bureau.

Ce sont tous les Homo-buroticus à des stades plus ou moins évolués.

C'est le collègue du bureau à 5 mètres en face, le gars qui semble transformé en or tout ce qu'il touche et que Muchmuch soupçonne d'avoir une liaison avec Miss Sessy. Muchmuch aimerait bien être son ami, mais dans le même temps, il en est un peu jaloux et ne l'aime guère.

C'est celui qui sait tout mieux que les autres et qui donne son avis à tout bout de champ. Celui que si il pouvait, Muchmuch l'accrocherait au porte-manteau de la cantine.

C'est l'autre avec qui il faut faire attention à ne pas trop en dire, sauf si l'on veut que tout le monde soit au courant.

C'est l'ami qui habite le même lotissement que Muchmuch, qui passe le samedi soir à la maison, dont le fils joue au rugby avec celui de Muchmuch. Celui avec qui Muchmuch fait du vélo le dimanche matin.
Celui avec qui il pourrait faire du co-voiturage, mais Muchmuch trouve qu'il conduit comme un pied, et que c'est un danger roulant.
De toute façon, l'ami pense la même chose de Muchmuch (pour tout dire, il le trouve un peu niais, Muchmuch lui rend bien, le trouvant hautain).

C'est surtout le collègue du troisième, le cador en informatique. Celui qui met Muchmuch encore plus en face de son ignorance.
Celui qui te dis que c'est le "BA BA" et te montre comment faire, mais si vite, que tu n'as pas le temps d'imprimer (quand encore, il n'a pas carrément masqué le clavier pour que surtout tu ne saches jamais comment faire). C'est qu'il y tient à son petit pouvoir.
C'est l'incontournable quand tu demandes à un autre collègue, il te renvoi systématiquement vers lui. Pourtant le même collègue n'aura aucun scrupule à se moquer du petit travers de l'individu dans la minute qui suit.

Le service informatique

Le service informatique vous veut du mal.

C'est une catégorie particulière de collègues, les homo-cérébro.

Hyper compétents et discrets comme des sioux, tu ne les vois jamais. Ceux qui s'assurent que tout marche et que ça marche jamais et que t’arrive jamais à les avoir parce qu'ils sont sur un bidule qui marche pas.

Malheur à toi, si tu te retrouves à la machine à café en même temps qu'eux, solitude et humiliation assurée.

Une des premières leçons apprises par Muchmuch avec l'informatique, c'est de ne jamais leur soumettre un problème.
Tu t'interroges où est passé ton fichier, ils te répondent de te loguer sur un autre domaine, qu'il faut être en "SSH" et que le lecteur virtuel doit être monté sur ta station de travail.
Et si ça suffit pas, je prend l'ordinateur, le jette du 4° étage, récupère le disque dur que je déchiquette pour découper le bout de piste magnétique où doit se trouver mon document ?

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain. * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.